Retourner aux nouvelles

Un amour de la nature qui déplace des montagnes

06 December 2021

Récipiendaire du prix Focus 2018 – Relève du musée national de la photographie, le talentueux photographe Éric Deschamps réussit à émouvoir les internautes de partout sur la planète en partageant sur le Web ses clichés d’une nature grandiose. 

La nature de la Haute-Gaspésie a complètement changé ma vie. Elle m’a permis de me retrouver et d’être en paix. Elle a ouvert mon cœur. Le paysage hivernal des Chic-Chocs, le manteau blanc qui recouvre le sol, la mer à l’horizon, le vent qui pince les joues, les animaux emmitouflés dans leur fourrure d’hiver, c’est ce qui me rend heureux. Je suis tombé en amour avec la nature, et notre histoire, elle, ne se terminera jamais.  

En 2016, j’ai fait le saut. J’ai quitté mes études en actuariat à Montréal pour m’installer à Cap-Chat. À l’époque, j’étais loin de me douter que j’allais développer cet amour inconditionnel pour la nature. Pour moi, c’était plus qu’une simple page blanche qui se présentait dans ma vie. Je voulais carrément écrire un nouveau chapitre et, pourquoi pas, un livre entier! »

Un jour de novembre, en parcourant le mont Ernest-Laforce dans le parc national de la Gaspésie, appareil photo en main, j’ai vécu un moment exceptionnel de pur émerveillement : j’ai rencontré mes premiers orignaux! Ce que j’ai ressenti à cet instant, c’était tellement fort! Ça vibrait à l’intérieur de moi!

Encore aujourd’hui, les orignaux sont les animaux que je préfère photographier. C’est grâce à eux que je suis devenu la personne que je suis maintenant. Je ressens une connexion privilégiée avec eux. Je suis plus proche de mes sens, plus apaisé. Les observer m’a aussi permis d’ouvrir mes horizons sur la beauté des autres espèces comme le caribou, le renard ou le mésangeai du Canada par exemple.

J’ai l’impression d’être en parfaite communion avec ce terrain de prédilection et je réalise à quel point la nature est précieuse et qu’elle a besoin d’être mieux comprise et protégée. Elle a apporté la photo dans ma vie, et tellement plus! Je me dois de la respecter et de la protéger.

Je vis un rêve plus grand que ce que j’aurais pu imaginer à Cap-Chat, ma terre d’accueil. J’ai eu un coup de cœur immense pour la faune et les paysages, mais aussi pour les gens d’ici, qui sont tellement gentils et attachants. Je les aime d’amour, sincèrement.

Cet hiver, venez jouer dans la poudreuse avec moi et découvrez tout ce que la Haute-Gaspésie a à vous offrir!

Ralentissez, prenez le temps de prendre votre temps.

Explorez… Contemplez… Aimez...

 

natureenvue.com

facebook.com/natureenvue

instagram.com/eric.nature